Restauration d’une halle et d’un beffroi, Saint-Lô

Rédigé par Valéry DIDELON
Publié le 06/07/2021

Le travail des architectes s’évalue (presque) toujours à l’aune de sa visibilité, avec pour effet pervers qu’ils en font parfois trop. Au cœur de Saint-Lô dans la Manche, au début des années 1990, Clotilde et Bernard Barto ont ainsi par des ajouts et percements profondément transformé et altéré la très belle halle de marché et le beffroi conçus au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par l’architecte en chef de la reconstruction Marcel Mersier. Invités à intervenir dans un troisième temps, et conseillés par l’historien Richard Klein, Heleen Haart et Mathieu Berteloot se sont récemment efforcés de rendre son intégrité à cette pièce maîtresse du modernisme en Normandie. Ils ont défait autant que refait, œuvré dans les règles de l’art à la restauration de cette structure en béton armé qui présentait de nombreux désordres et une perte inquiétante de matière. Travaillant avec l’entreprise qui a initialement construit la halle, ils ont pu identifier avec précision les granulats à utiliser de manière à ce que les réparations effectuées soient au final indétectables. Pour lutter contre les courants d’air qui hypothéquaient la tenue du marché sous la halle, ils ont imaginé en collaboration avec l’artiste Pierre Toby trois discrètes parois vitrées enchâssées dans une structure en acier noir qui se déploie à la demande. Brise-vents, verrière redimensionnée, nouvel escalier permettant d’accès au beffroi, chemins de câbles et luminaires, chaque élément greffé l’a été de manière entièrement réversible, notamment grâce à l’emploi de colliers de serrage. Ambitieuse par ses enjeux patrimoniaux et par les usages qu’elle facilite, cette intervention s’efface avec un certain panache pour laisser l’œuvre de Marcel Mersier prendre à nouveau la lumière. 



Maîtres d'ouvrages : Ville de Saint-Lô 

Maîtres d'oeuvres : HBAAT, mandataire avec Pierre Toby, artiste

Cout : 1 154 600 euros HT

Date de livraison : mai 2020

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Soixante ans, toujours moderne. Renaissance de deux tours sexagénaires, Rennes Publié le 02/05/2022

Maîtres d'ouvrages :  Archipel HabitatMaîtres d'oeuvres : Atelier Robain Guieysse… [...]

Une bastide grise pour la Bastide Rouge. Campus Georges-Méliès, Cannes Publié le 28/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Ville de Cannes (campus universitaire), Agglomération Cannes… [...]

Un langage, deux figures. Centre de loisirs La Prairie, Choisy-le-Roi Publié le 27/04/2022

Maîtres d'ouvrages : ville de Choisy-le-RoiMaîtres d'oeuvres : Oyapock… [...]

Claveau-transition, une densité douce. 14 logements participatifs locatifs, cité Claveau, Bordeaux Publié le 31/03/2022

Maîtres d'ouvrages :  aquitanisMaîtres d'oeuvres :  Fabre de Marien, chef de… [...]

Face à face. 105 logements sociaux et 19 SOHO, Chapelle international, Paris 18e Publié le 29/03/2022

Maîtres d'ouvrages : RIVPMaîtres d'oeuvres :  Moussafir Architectes, Nicolas Hugoo… [...]

L’immeuble sur le pavillon. 2 crèches et 25 logements sociaux, Paris 18e Publié le 29/03/2022

Maîtres d'ouvrages : RIVPMaîtres d'oeuvres : Armand Nouvet, Anne Levallois (chef de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
17      01
1802 03 04 05 06 07 08
1909 10 11 12 13 14 15
2016 17 18 19 20 21 22
2123 24 25 26 27 28 29
2230 31      

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …