Restauration d’une halle et d’un beffroi, Saint-Lô

Rédigé par Valéry DIDELON
Publié le 06/07/2021

Le travail des architectes s’évalue (presque) toujours à l’aune de sa visibilité, avec pour effet pervers qu’ils en font parfois trop. Au cœur de Saint-Lô dans la Manche, au début des années 1990, Clotilde et Bernard Barto ont ainsi par des ajouts et percements profondément transformé et altéré la très belle halle de marché et le beffroi conçus au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par l’architecte en chef de la reconstruction Marcel Mersier. Invités à intervenir dans un troisième temps, et conseillés par l’historien Richard Klein, Heleen Haart et Mathieu Berteloot se sont récemment efforcés de rendre son intégrité à cette pièce maîtresse du modernisme en Normandie. Ils ont défait autant que refait, œuvré dans les règles de l’art à la restauration de cette structure en béton armé qui présentait de nombreux désordres et une perte inquiétante de matière. Travaillant avec l’entreprise qui a initialement construit la halle, ils ont pu identifier avec précision les granulats à utiliser de manière à ce que les réparations effectuées soient au final indétectables. Pour lutter contre les courants d’air qui hypothéquaient la tenue du marché sous la halle, ils ont imaginé en collaboration avec l’artiste Pierre Toby trois discrètes parois vitrées enchâssées dans une structure en acier noir qui se déploie à la demande. Brise-vents, verrière redimensionnée, nouvel escalier permettant d’accès au beffroi, chemins de câbles et luminaires, chaque élément greffé l’a été de manière entièrement réversible, notamment grâce à l’emploi de colliers de serrage. Ambitieuse par ses enjeux patrimoniaux et par les usages qu’elle facilite, cette intervention s’efface avec un certain panache pour laisser l’œuvre de Marcel Mersier prendre à nouveau la lumière. 



Maîtres d'ouvrages : Ville de Saint-Lô 

Maîtres d'oeuvres : HBAAT, mandataire avec Pierre Toby, artiste

Cout : 1 154 600 euros HT

Date de livraison : mai 2020

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Cinéma municipal, Marcq-en-Baroeul Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de Marcq-en-Barœul  Maîtres d'oeuvres : HBAAT mandataire,… [...]

Entre deux mondes : Résidence étudiante et ascenseur public, Marseille Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : Ametis PACA, Logis Méditerranée, Fac-Habitat Maîtres d'oeuvres… [...]

Grandes demeures : Deux villas, Aix-en-Provence Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : privéMaîtres d'oeuvres : Atelier Stéphane FernandezEntreprises… [...]

Imaginer l’existant : Réunion de deux maisons individuelles, Toulouse Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : BASTSurface : 140 m2Cout… [...]

Habiter le sol : 20 logements collectifs, rue de la Cour-des-Noues, Paris 20e Publié le 04/05/2021

 Maîtrise d’ouvrage : Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP)Maîtrise… [...]

House of Cards : Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable, Nice Publié le 04/05/2021

Maîtres d'ouvrages : Université Côte d'AzurMaîtres d'oeuvres : Atelier marc Barani,… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
35  01 02 03 04 05
3606 07 08 09 10 11 12
3713 14 15 16 17 18 19
3820 21 22 23 24 25 26
3927 28 29 30    

> Questions pro

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…