N° 261 - Avril 2018

Slow Tech

N’en déplaise aux amateurs de spectaculaire et aux démagogues des politiques urbaines, l’architecture innovante n’a pas besoin de se parer de formes extravagantes ou de se planter mille arbres sur le crâne. Nous savons par ailleurs que le verdissement à tout prix, l’obsession de l’isolation thermique ou l’accoutrement technologique à outrance des bâtiments – chevaux de Troie d’une normalisation galopante – sont souvent les pires ennemis du développement durable : combien d’énergie grise gaspillée pour planter des navets sur les toits ?
Davantage de technologie ; sûrement, mais seulement si elle est utilisée pour en minimiser la dépendance. Pour le dire autrement : se jouer de la complexité pour tendre vers une plus grande simplicité. C’est sans doute à ce prix que le progrès peut redevenir une valeur positive. Nous voyons ainsi aujourd’hui des savoir-faire ancestraux – terre, bois ou pierre – optimisés grâce à une ingénierie de pointe.
L’architecture vertueuse de demain n’en sera pas forcément austère pour autant et encore moins nostalgique. Il peut y avoir, nous le rappelaient récemment quelques amis, une frugalité heureuse1. Wang Shu en Chine, Hélio Olga au Brésil, Martin Rauch en Autriche, Jacques Anglade, Gilles Perraudin ou Grégoire Mouly en France, partout, des architectes et des ingénieurs sont revenus aux sources de techniques traditionnelles pour les réinventer à la lumière de ce que nous offrent aujourd’hui de mieux la recherche et le numérique. Nous vous invitons à partir à leur rencontre en ce mois d’avril.

Emmanuel Caille

1. Manifeste pour une frugalité heureuse : contact@frugalite.org

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Parcours

» Vincent Parreira : "L’ornement n’est pas un crime"

Photographes

» Henk Wildschut, Ville de Calais

Concours

» Superbelges Concours pour la Maison des médias, Schaerbeek

Le dossier du mois

» > Les architectures technocritiques - Slow tech
» > Les architectures technocritiques - D'après nature, entretien avec Laurent et Grégoire Mouly, LM ingénierie,
» > Les architectures technocritiques - Rusticité savante : penser les circuits courts
» > Les architectures technocritiques - Terre de Paris : un projet expérimental
» > Les architectures technocritiques - Yakafokon
» > Les architectures technocritiques - WikiHouse , digital Do it yourself

Innovations

» Vers la fin du logement ultrastandard ?

Les produits de la rédaction

» Produits utiles : Boîte à millennials
» Produits utiles : Miroir polymère
» Design : Martin Szekely, designer du subtantiel
» Dossier technique : Vrai ou faux ? Les revêtements sols et murs à l'épreuve de la vérité

Questions pro

» Le Lab CDC Architecture de la transformation

Le Grand Entretien

» Entretien avec Christian de Portzamparc : Fondamentaux

Réalisations

Publiés par d'a

» Centre d’hébergement et de réinsertion sociale, Villeurbanne
» Halls d’exposition, Dornbirn, Autriche
» Wencun et Xilai, deux villages sauvés de la destruction et de la patrimonialisation
» Seize logements sociaux et deux locaux d’activité, Paris 18e arrondissement

> L'Agenda

Octobre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
39    01 02 03
4004 05 06 07 08 09 10
4111 12 13 14 15 16 17
4218 19 20 21 22 23 24
4325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…