Entretien avec Dominique Lyon : Le parti pris des choses

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 04/05/2021

Dominique Lyon

Article paru dans d'A n°289

Dominique Lyon me reçoit chez lui au neuvième étage d’un immeuble sans qualité construit dans les années 1970 dans le 11e arrondissement de Paris. Son salon, très lumineux, est largement ouvert au loin sur les tours de l’église Saint-Ambroise. Il est traversé par une descente d’eau qui organise l’espace autour d’elle et, sur ses murs, sont accrochées des toiles de Bernard Frize et de multiples autres œuvres dont je ne parviens pas à deviner les auteurs. Nous nous installons face à face dans de confortables canapés bas, sous la présidence d’un monumental Lounge Chair de Harry Bertoia qui semble nous observer avec une certaine condescendance.

D’a : Pourquoi avez-vous choisi de faire des études d’architecture ?

Je ne connaissais rien à l’architecture et je n’étais pas non plus très sensible aux constructions modernes. Mais je m’intéressais de manière générale au design, je connaissais celui d’Olivetti et de Braun, je vouais un véritable culte à Dieter Rams… J’avais l’impression que la modernité s’incarnait vraiment dans tous ces objets nouveaux qui n’existaient pas auparavant et qui à cette époque semblaient surgir presque quotidiennement du néant. J’aimais les objets, j’aimais les musées, j’avais une culture visuelle mais pas architecturale. Et quand après le bac j’ai dû choisir une orientation, je me suis inscrit en architecture parce que je pensais que c’était la seule la discipline qui, par défaut, pouvait me conduire vers ce que je souhaitais faire. (...)

Les articles récents dans Le Grand Entretien

Jean-Louis Cohen : Déployer la connaissance dans l’espace Publié le 29/06/2023

Jean-Louis Cohen était sans aucun doute l’historien français de l’architecture le plus connu … [...]

Mettre les choses en relation, Entretien avec Jean-Marc Ibos et Myrto Vitart Publié le 05/05/2023

Jean-Marc Ibos et Myrto Vitart, Grand Prix national de l’architecture 2016, m’accueillent dans l… [...]

Bruno Reichlin : La boîte à outils du projet Publié le 05/04/2023

S’il est en France surtout connu des chercheurs, l’architecte Bruno Reichlin, né à Lucerne en … [...]

Djamel Klouche, l’AUC : Grands territoires Publié le 10/03/2023

Rue de la Chapelle : une ambiance métropolitaine où s’active une foule éclectique et bigarrée … [...]

Simon Teyssou : Architecte en campagne Publié le 06/02/2023

Simon Teyssou, Grand Prix d’a 2020 pour la station de pleine nature de Mandailles-Saint-Julien, m… [...]

Studio Muoto : La génétique de l’espace Publié le 12/12/2022

L’agence se trouve au dernier étage sans ascenseur et donne sur une cour très calme du 10e … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
35    01 02 03
3604 05 06 07 08 09 10
3711 12 13 14 15 16 17
3818 19 20 21 22 23 24
3925 26 27 28 29 30  

> Questions pro

« In solidum » : jusqu’à quel point l’architecte doit-il être solidaire ?

Michel Klein, directeur général adjoint de la MAF, revient sur des condamnations in solidum disproportionnées à l’encontre des architectes mie…

25 ans d’expérience sur les grands projets universitaires qui montrent les limites des PPP et le …

Qu'il s'agisse de la récente construction de l'ENS Paris-Saclay, de la complexe restructuration du campus de Jussieu ou plus récemment du Campus Con…

MOP ou conception-réalisation, comment faire le bon choix ?

Pour les maîtres d’ouvrage occasionnels, puiser dans la palette des procédures de marchés publics tient souvent du casse-tête au moment de lance…