Groupe scolaire intercommunal à Champagnole

Architecte : Tectoniques
Rédigé par les architectes
Publié le 29/05/2019


Dedans-dehors 
 
Le projet se situe en périphérie de la ville de Champagnole, au cœur d’un territoire faiblement montagneux du Jura. Il s’installe sur un ancien terrain de foot, dans un tissu périurbain diffus et hétérogène composé de villas, de petits collectifs et de bâtiments commerciaux. 
 
Ce contexte place le futur équipement dans une relative solitude car ses liens avec son environnement immédiat sont minces et de faible intensité. La nouvelle école doit donc créer sa propre histoire et s’inventer un nouveau paysage. 
 
En parallèle, elle doit aussi proposer une ambiance adaptée au monde de la petite enfance, un cadre bienveillant construit à une échelle domestique, à l’opposé de la grande plateforme sportive qui accueille l’opération. 
 
Pour répondre à ces intentions, nous avons investi la figure du bâtiment sur cour, faisant de cet espace extérieur un dedans protégé par son enceinte bâtie. 

 
Ossature bois, écailles de zinc 
 
Paradoxalement, il ne s’agit pas d’une posture de défense mais au contraire d’une attitude d’ouverture. Construit de plain-pied, l’édifice a un épannelage très bas et un profil en forme d’impluvium qui permet de réduire la hauteur du toit à 2,5 mètres autour de la cour. Cette faible dimension libère des perspectives vers les sommets des collines environnantes. L’école parait immergée dans le grand paysage naturel, et échappe ainsi à son contexte immédiat. 
 
La figure produite est très simple. Le bâtiment sur cour affiche clairement sa vocation d’équipement public dans le quartier et crée un paysage intérieur chaleureux et protecteur pour les enfants. Le choix des matériaux accentue ce contraste : l’épiderme métallique, en façade et couverture, laisse apparente l’ossature de bois dans la cour et à l’intérieur des locaux. 
 

Composition 
 
Le projet est dessiné à partir d’une géométrie simple et rigoureuse. Une cour intérieure rectangulaire occupe le centre de l’école. Une galerie en fait le tour et dessert l’ensemble des locaux. Une ellipse décentrée découpe la toiture côté cour et génère un disque de lumière qui se déplace au fil de la journée. Les débords de toiture protègent les façades de bois et les enfants en cas d’intempéries. 
 
Trois strates, situées dans des plans différents, composent les façades extérieures.  Un socle en béton brut gère le rapport au sol et assure la pérennité des pieds de façades. L’enveloppe en zinc est marquée, à 2,40m de haut, par une surépaisseur  qui intègre les brise-soleil orientables. Le bardage à joint debout pré-patiné gris est subtilement rehaussé par des menuiseries en aluminium anodisé or clair. En partie haute, trois ouvertures éclairent les sanitaires et la bibliothèque au Nord. 
 
Cette enveloppe homogène et pérenne associée à la simplicité du volume confère au projet une présence à la fois massive et délicate, la peau métallique s’irisant de reflets dorés sous la lumière. 
 

Atmosphères 
 
À l’intérieur, les sols en béton poncé et le bois décliné en charpente, plafond acoustique et mobilier dessiné sur mesure (meuble de salles de classe, bancs et vestiaires) s’accordent pour créer une ambiance douce et calme. Les tonalités sont neutres de manière à offrir un cadre apaisé et appropriable aux utilisateurs. Les matériaux laissés bruts pour leurs qualités d’aspects rendent 
intelligibles les modes constructifs. 
 
Les salles de classes sont toutes identiques malgré leurs différentes orientations. Elles sont uniformément ouvertes sur l’extérieur via des baies panoramiques de très grandes dimensions (720 cm x 180 cm). Ces cadrages transforment le paysage environnant à priori ordinaire en autant de tableaux finalement très variés. Dans la cour, l’horizontale de la toiture souligne les reliefs des proches plateaux jurassiens. 
 
L’alternance de pleins et de vides rythme les circulations et maintient un contact permanent entre les locaux et la cour intérieure. Ces galeries s’élargissent pour accueillir des vestiaires en alcôves. Un soin particulier est accordé à l’acoustique de ces espaces très sollicités par l’utilisation d’un plafond ligné bois. Dans les salles d’activités, des dalles en fibres de bois, minéralisées entre chevrons, améliorent le confort des usagers. 



Circuits courts et savoir-faire locaux 
 
À travers le choix de ses matériaux et de son mode constructif, le projet favorise les circuits courts et les savoir-faire régionaux. Le dessin des charpentes a été conçu pour favoriser l’emploi de petits éléments réalisables en bois massif local. Les charpentes sont ainsi intégralement construites en bois du Jura, y compris les chevrons rayonnants du préau en lamellé-collé. 
 
Les sols sont en béton poncé composé d’agrégats locaux (graviers roulés calcaire). Les soubassements en béton (longrines et bancs) ont été préfabriqués de manière à garantir une excellente qualité d’aspect. L’emploi du zinc en bardage extérieur et en couverture rappelle les pignons bataillés des bâtiments ordinaires du haut Jura. Le travail précis de façonnage et de calepinage dont il a fait l’objet fait appel à des savoir-faire et une main d’œuvre qualifiée. 


Demain 
 
Au sud, deux angles du bâtiment restent en attente. Le zinc laisse place à un bardage bois saturé gris. Ce traitement par le vide évoque la suppression de deux salles de classes pendant les études. Le volume a volontairement été soustrait plutôt que réduit de manière à permettre une extension ultérieure qui rendra au pavé son intégrité. 



Maîtres d'ouvrages : Communauté de communes Champagnole Nozeroi Jura
Maîtres d'oeuvres : Tectoniques Architectes
Entreprises : Tectoniques Ingénieurs, BET Fluides ; Perrin & Associés, BET Structures ; Socotec, Bureau de coontrôle, SPS
Surface SDP : 1400 m²
Coût : 2,45 M d'euros 
Date de livraison : 2019

La cour de récréation<br/> Crédit photo : HENRION William Une cour protégée par l'enceinte bâtie<br/> Crédit photo : HENRION William L'école est de plain-pied, la toiture à 2,50m au niveau de la court<br/> Crédit photo : HENRION William Épiderme métallique en couverture<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Le parvis, la façade est marquée d'une surépaisseur à 2,40m<br/> Crédit photo : HENRION William Façade, l'ossature en bois est bardée de zinc à l'extérieur<br/> Crédit photo : HENRION William Tonalités neutres dans les salles de classe<br/> Crédit photo : HENRION William Salle de classe, sols en béton poncé et charpente en bois<br/> Crédit photo : HENRION William Les salles de classes sont uniformément ouvertes sur l'extérieur<br/> Crédit photo : HENRION William Cadrages<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Cadrages<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Cadrages<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Cadrages<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Circulations<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Circulation sur cour<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Circulations<br/> Crédit photo : HENRION William Mobilier en bois<br/> Crédit photo : Tectoniques - L'auvent côté court<br/> Crédit photo : HENRION William La toiture est pensée comme un impluvium<br/> Crédit photo : Tectoniques - Axonométrie<br/> Crédit photo : Tectoniques - Coupes<br/> Crédit photo : Tectoniques - Détails<br/> Crédit photo : Tectoniques -

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

20 logements participatifs en volume capable sur un parking silo, Bordeaux Publié le 26/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Le COL (Comité Ouvrier du Logement)Maîtres d'oeuvres :  Lemé… [...]

Réhabilitation et extension d'une ancienne ferme en haras d'élevage, Samer Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  C.C. Desvres SamerMaîtres d'oeuvres :  Charlotte Siwiore… [...]

74 logements sociaux Jaurès Petit, Paris 19 Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Paris Habitat OPHMaîtres d'oeuvres :  archi5 (logements … [...]

Groupe scolaire Simone Veil, Villejuif Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Ville de VillejuifMaîtres d'oeuvres :  Dominique Coulon … [...]

Groupe scolaire du Moulon, Gif sur Yvette - plateau Saclay Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Établissement Public Paris Saclay (EPAPS)Maîtres d'oeuvres : … [...]

Sciences Po, Hôtel de l'Artillerie, Paris Publié le 24/04/2022

Maîtres d'ouvrages : La Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP)Maîtres d'oeuvres :… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
35   01 02 03 04
3605 06 07 08 09 10 11
3712 13 14 15 16 17 18
3819 20 21 22 23 24 25
3926 27 28 29 30   

> Questions pro

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…