Le design situé de Nicolas Verschaeve

Rédigé par XIRAL
Publié le 20/11/2023

Atelier Escales, bureau mobile

Article paru dans d'A n°312

Diplômé en 2017 de l’École nationale supérieure des arts décoratifs (EnsAD) de Paris, le designer Nicolas Verschaeve vient tout juste d’établir son bureau à Bruxelles, où il est né en 1995. Mais c’est sur le terrain qu’il aime pratiquer un design par le faire, au plus près de la matière et de ceux qui la transforment. À bord de son atelier mobile baptisé Escales, Nicolas Verschaeve sillonne les territoires français et revendique un design engagé, pratiqué avec une économie de moyens. Pour chacun de ses projets situés, le designer pose un regard attentif sur le contexte culturel, historique et économique du lieu. Fort de ses observations, le projet se dessine peu à peu en collaboration avec les artisans et les industriels qui partagent leurs pratiques. Dans ce travail situé géographiquement, Nicolas Verschaeve détourne les processus de production existants vers de nouvelles applications, révèle des savoir-faire, fait émerger les singularités des territoires. Un slow design dans l’air du temps.


TABOURET ESCALE 01
Pour ce premier projet, Nicolas Verschaeve pose son camion en 2017 au Pays basque, haut lieu du surf et de l’ébénisterie traditionnelle. Il sollicite une entreprise innovante de shapers, Notox Surfboards, qui utilise des matériaux naturels comme le liège et le lin pour ses planches de surf. Nicolas Verschaeve détourne alors le process de fabrication des planches au service d’un objet de mobilier. Aujourd’hui le tabouret Escale 01 est doté d’une assise 100 % liège, dont la production est assurée par Agglolux, spécialisée dans le liège et installée à Soustons dans les Landes. Cette même entreprise replante en région des chênes-lièges pour assurer et pérenniser la culture de ce matériau ancré dans ce territoire. Les piètements en bois sont fabriqués dans l’arrière-pays. Dimensions : H 435 x L 350 x P 325 mm.
 
SILLAGES
Après une candidature spontanée et une bourse du Centre national des arts plastiques (Cnap) qui lance le projet (il est aussi par la suite en partie financé par le CIAV, Centre international d’art verrier), Nicolas Verschaeve fait escale en 2020 dans les Vosges du nord, à la manufacture verrière de Meisenthal, ancien berceau du verre Art nouveau. Le designer, sans projet initial, découvre la moulothèque appartenant au patrimoine de la manufacture verrière et choisit de porter son regard sur cet outil de duplication qu’est le moule. Celui-ci est produit à partir de planches de bois d’épaisseurs standard, produites par la scierie voisine, moule dont chaque étage est percé d’un diamètre différent. Cet outil modulaire propose ainsi d’être reconfiguré après chaque soufflage. Le designer transforme l’outil de production en objet de recherche et de conversation avec les artisans verriers. À partir d’une vaste recherche de formes et de possibles émerge la collection Sillages, un ensemble de typologies d’objets aux usages spécifiques : vases, lampe, coupes, miroir… Aujourd’hui, la lampe à poser ainsi que des vases de deux tailles différentes sont éditées et vendues à la manufacture.
 
 
MALIN
En répondant à l’appel à projets « ARCADE Design à la campagne », une résidence de recherche et d’expérimentation en design avec une entreprise du territoire Bourgogne-Franche-Comté, Nicolas Verschaeve pose son atelier mobile en 2022 au château de Sainte-Colombe-en-Auxois. Avec la société de manchisterie Jacquenet-Malin située à Touillon, en Côte-d’Or, le designer explore le champ des possibles autour du manche d’outil, dont la production est ici transposée à l’échelle du mobilier. Cette diversification d’usages entend perpétuer la bonne gestion des ressources forestières et les savoir-faire de cette société qui possède sa propre scierie et sa forêt. Cette nouvelle collection, intitulée Malin et présentée au dernier Salon Maison&Objet, comprend un porte-manteau sur pied, un porte-manteau mural, une patère et un système d’étagère modulaire.
 
SUBSTRAT
Ce projet mené en Alsace dans le petit village de potier de Soufflenheim démarre dans l’entreprise de la manufacture Knepfler, qui produit des briques réfractaires. Accompagné par le Fonds régional pour les talents émergents (FoRTE) de la région Île-de-France, Nicolas Verschaeve effectue un travail de recherche sur les procédés industriels mis en œuvre pour la fabrication des briques. À partir d’un gisement d’argile attenant à la briqueterie, le designer explore les potentiels formels et techniques de ce matériau. En hybridant des moules pour briques pressées, il définit un répertoire d’objets éloignés de la construction, qui valorise l’intervention manuelle. Ces plateaux pressés sont aujourd’hui autoédités par le designer dans la collection Substrat.

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

RETOURNONS DANS LES BOIS

« La pensée sauvage » du philosophe et anthropo…

Comment mourir en beauté…

Pour nos proches ou nous-même, nous sommes confro…

PLURIDISCIPLINAIRE

Au dixième Présentée lors de la 17e De…

Le design en Ukraine : Un …

De par sa situation géographique et historique, l…

Back to Milan

Chaque année au mois d’avril se déroule l’in…

[RENCONTRE] Döppel studio…

Le Doppelgänger, c’est la légende d’un doubl…

[RENCONTRE] Architectes-ar…

Entretien avec l'agence RécitaTous deux architect…

[MOBILIER DE BUREAU] Trava…

Repérés lors du salon Workspace Expo, en avril d…

Mix & Match

Fondé en 2020, le collectif Hall.Haus – qui ré…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Point de vue / Expo / Hommage
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Produits utiles
>> Questions pro
>> Razzle Dazzle by Mehdi Zannad
>> Techniques

Les articles récents dans D’A Lab - Design

RETOURNONS DANS LES BOIS Publié le 14/12/2023

« La pensée sauvage » du philosophe et anthropologue Claude Lévi-Strauss oppose à la figure du … [...]

Comment mourir en beauté ? Publié le 11/10/2023

Pour nos proches ou nous-même, nous sommes confrontés lors des rites funéraires à un environneme… [...]

PLURIDISCIPLINAIRE Publié le 04/09/2023

Au dixième Présentée lors de la 17e Design Parade d’Hyères à la villa Noailles, la … [...]

Le design en Ukraine : Un élan de liberté Publié le 19/06/2023

De par sa situation géographique et historique, l’Ukraine est une terre inconnue entre l’Est et… [...]

Back to Milan Publié le 08/06/2023

Chaque année au mois d’avril se déroule l’incontournable design week milanaise où sont prése… [...]

[RENCONTRE] Döppel studio : double jeu Publié le 08/06/2023

Le Doppelgänger, c’est la légende d’un double identique dont la rencontre est un mauvais prés… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…