Un architecte, un intellectuel, un communiste : À propos de l’exposition « Carlo Aymonino. Fedeltà al tradimento »

Rédigé par Federico FERRARI
Publié le 02/09/2021

Vue de l'exposition

Article paru dans d'A n°292

« Venise a constitué pour moi une expérience marquante. Elle a rendu explicite mon refus de la cohérence compacte et programmée : il nest pas nécessaire que théorie et pratique coïncident, que la personnalité soit homogène et unitaire ; plus on cherche et on expérimente, plus surgissent des diversités, des contradictions, des négations et des obstacles» 

Carlo AymoninoIntervista, in Claudia ConfortiCarlo AymoninoLarchitettura non é un mitoOfficina Edizioni, Roma, 1980. 

 

Cette citation pourrait à elle seule expliquer le sous-titre (fedeltà al tradimento [fidélité à la trahison]de lexposition que la Triennale de Milan consacré cet été (du 14 mai au 22 août 2021) à Carlo Aymonino (1926-2010)Abritée dans leespaces lumineux de la grande galerie supérieure du Palazzo dellArte conçu par Giovanni Muzio en 1933, cette première rétrospective célébrait larchitecte romainpersonnalité marquante de lhistoire de larchitecture (et de la culture) italienne de laprès-guerre. 

Surtout connu dans le milieu architectural français pour le complexe résidentiel Monte Amiata dans le quartier Gallaratese de Milan (réalisé entre 1967 et 1972 et dont l’une des barres fut conçue par Aldo Rossi), Aymonino incarne toutes les contradictions et la complexité d’une figure archétypale d’architecte-intellectuel. Communiste jusqu’à ces derniers jours, il était le neveu de Marcello Piacentini (1881-1960), architecte le plus emblématique du régime fasciste. Le parcours de visite s’ouvre avec le croquis d’un projet urbain offert en cadeau à Aymonino par son oncle et s’achève avec la reproduction de sa plaque funéraire, où nous pouvons lire « Carlo Aymonino, architetto e comunista ». (...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

Vingt ans pour un bouleversement Publié le 29/06/2022

Sélectionner vingt architectures parmi des milliers d’autres, c’est générer plus de frustr… [...]

Vingt architectures entre singularité et exemplarité Publié le 28/06/2022

Les palmarès sont toujours pris entre deux impératifs contradictoires : couronner l’exception … [...]

Une anamorphose éloquente Publié le 27/06/2022

De quelle situation la vingtaine de réalisations jugées les plus remarquables des vingt derniè… [...]

Étoiles et lucioles Publié le 26/06/2022

En miroir des édifices et architectes qu’il distingue, ce palmarès des « Vingt architectures … [...]

Business as usual - Une sélection du déni climatique Publié le 25/06/2022

En décembre 2021, Emmanuel Caille a invité 35 personnalités du monde de l’architecture à c… [...]

Architecture contemporaine remarquable, le label qui réinvente un espace théorique pour l’architecture Publié le 24/06/2022

Si nous avons en France des « labels » pour qualifier le talent des architectes, comme le Grand Pr… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Août 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
3101 02 03 04 05 06 07
3208 09 10 11 12 13 14
3315 16 17 18 19 20 21
3422 23 24 25 26 27 28
3529 30 31     

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée par l’Éco…