N° 292 - Septembre 2021

Peut-on faire confiance aux architectes ?

L’ensemble des enjeux que l’architecte se doit de maîtriser, les choix qu’elle ou il fait, auront à court et long terme des conséquences irrémédiables pour tous ceux qui lui ont fait confiance. La capacité de celui qui est investi de cette énorme responsabilité de mener à bien sa mission jusqu’au chantier a donc toujours été légitimement questionnée. Aujourd’hui, la taille imposante de certaines opérations ainsi que la complexité croissante inhérente à une demande de prestations et d’efficacité technologique des bâtiments font que cette charge pesant sur les épaules des architectes s’alourdit sans cesse. Difficulté à laquelle s’ajoute, on le sait, la normalisation et la labellisation frénétique encadrant désormais chaque décision. Sachant que la formation des architectes ne prépare pas à affronter la partie technique et réglementaire de ce combat, peut-on s’étonner du peu de crédibilité que leur accordent les maîtres d’ouvrage, notamment privés ? Ils leur adjoignent désormais pléthore d’intervenants, chacun étant censé être compétent dans son petit domaine. Par lassitude d’avoir à se justifier, crainte de ne pas être à la hauteur ou tout simplement parce qu’on leur refuse ce rôle, un grand nombre d’architectes ont malheureusement abandonné la mission du chantier.

Les conséquences de cette résignation sur ce qui légitime l’existence même de l’architecte dans l’acte de construire seront à n’en pas douter délétères. Car s’il ne peut pas être le plus compétent dans toutes les étapes de conception et de mise en œuvre, il est le plus apte à pouvoir établir une analyse critique du contexte et à proposer une vision holistique du projet. La sélection du Prix d’architectures 10+1 montre cette année encore que ce sont les réalisations dont les architectes ont maîtrisé toutes les phases du projet, de sa conception à son achèvement, qui atteignent un haut niveau de qualité tant du point de vue architectural que des usages.

Doit-on cependant faire une exception pour les très grands projets, dont la complexité exige des stratégies d’organisation hyperperformantes ? Depuis plusieurs années, des agences d’architecture se sont spécialisées dans ce rôle de maître d’œuvre d’exécution pour des projets comme la Samaritaine ou la Fondation Luma. Un rôle qui, s’il n’était pas pris par des architectes, le serait sans doute par des bureaux d’études. C’est à cette question que nous avons tenté de répondre dans notre dossier de rentrée.

Emmanuel Caille

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Parcours

» Archiplein : Créer ex materia

Points de vue / Expos

» Un architecte, un intellectuel, un communiste : À propos de l’exposition « Carlo Aymonino. Fedeltà al tradimento »
» Venise 2020 +1 (suite)

Concours

» Qu’en est-il de la bigness ? : Concours îlot 2b, quartier des Fabriques, Marseille

Le dossier du mois

» I soliti ignoti – Les habituels inconnus : Partager le projet de la conception à la réalisation
» MOEX 1/5 - L’architecture en morceaux
» MOEX 2/5 - « Seul l’architecte défend le projet » : Entretien avec Clémence Saubot et Baptiste Rouit, SRA Architectes
» MOEX 3/5 - « La MOEX traduit les intentions de l’architecte dans le langage du maître d’ouvrage » : Entretien avec Jean-Philippe Le Bœuf, agence CALQ
» MOEX 4/5 - « Un bon maître d’œuvre d’exécution doit d’abord être un bon architecte » : Entretien avec Jean-François Bailleux, Francesco Ballarin, Michela Donato, agence Arte Charpentier
» MOEX 5/5 - « Le métier d’architecte repose sur 50 % de conception et 50 % d’exécution » : Entretien avec Emmanuel Dujardin, agence Rougerie+Tangram

Innovations

» Béton de chanvre : l’isolation comme acte d’architecture

Les produits de la rédaction

» D'A LAB : Projet Alga : l’algue dans tous ses états
» La nouvelle vie des revêtements de sol
» PRODUITS UTILES : EXTRAFIN
» PRODUITS UTILES : Grand écran
» PRODUITS UTILES - Rythme et perspective

Questions pro

» Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Le Grand Entretien

» Entretien avec Paul Chemetov : Être architecte

Réalisations

Publiés par d'a

» Fondation Luma, Arles
» Trouve- t-on toujours tout à la Samaritaine ? : La Samaritaine, Magasins 2 et 4, Paris 1er

> L'Agenda

Décembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
48   01 02 03 04
4905 06 07 08 09 10 11
5012 13 14 15 16 17 18
5119 20 21 22 23 24 25
5226 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…