Choix énergétiques à la française ou à la japonaise ?

Rédigé par Yann NUSSAUME
Publié le 13/12/2012

LCCM House © Koichi Torimura

Article paru dans d'A n°214

Avec la mise en application de la réglementation thermique 2012, la France entend réduire la consommation d'énergie primaire dans les constructions neuves à un maximum de 50 kWhep/m².an. L'amélioration des performances des bâtiments représentant 42 % de la consommation d'énergie finale, elle représente un enjeu crucial. Elle nécessite de revoir les processus de conception incluant dès le départ la présence de calculs thermiques. Si cette réglementation et les retombées attendues paraissent logiques, il ne faut cependant pas perdre de vue qu'elles ont aussi partie liée avec notre culture et nos manières d'habiter. C'est en portant un regard croisé sur deux mondes différents que l'on peut remettre en question ce qui nous paraissait évident. Cette approche est d'autant plus nécessaire que le développement durable est souvent confiné dans ses préjugés. Yann Nussaume, architecte et enseignant, connaît bien la situation japonaise et se livre ici à une comparaison éclairante.


Lisez la suite de cet article dans : N° 214 - Décembre 2012

Les articles récents dans Points de vue / Expos

L'architecture ou l'art de transformer le réel. Par Philippe Prost Publié le 19/10/2022

Si hier encore, à la fin du XXe siècle, patrimoine rimait avec vieilles pierres et monuments hist… [...]

Exposition : Le double pouvoir de l’architecte et l’habitant Publié le 05/09/2022

Dirigé depuis avril 2021 par Fabrizio Gallanti, le centre d’architecture arc en rêve laisse pe… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. (7/9) « Re » comme leitmotiv Publié le 05/09/2022

À la charnière des années 1970 et 1980, alors que fonctionnalisme et style international sont … [...]

Vingt ans pour un bouleversement Publié le 29/06/2022

Sélectionner vingt architectures parmi des milliers d’autres, c’est générer plus de frustr… [...]

Vingt architectures entre singularité et exemplarité Publié le 28/06/2022

Les palmarès sont toujours pris entre deux impératifs contradictoires : couronner l’exception … [...]

Une anamorphose éloquente Publié le 27/06/2022

De quelle situation la vingtaine de réalisations jugées les plus remarquables des vingt derniè… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…