N° 207 - Avril 2012

Éloge de l’inconstance

Tout le monde s’accorde à dire que l’amélioration des qualités thermiques du patrimoine construit est l’un des plus importants chantiers des années à venir. C’est également celui qui, loin devant les gadgets photovoltaïques, fera baisser notre consommation énergétique et la pollution qu’elle entraîne. Mais tout le monde ne s’accorde pas sur les moyens d’y parvenir : réglementations délirantes, labels inutiles, experts bidons et industriels avides se sont également engouffrés dans le marché prometteur de la réhabilitation. Comme le sot qui regarde le doigt quand le sage lui montre la lune, il semble qu’on s’attache plus souvent à soigner les symptômes que la maladie. Beaucoup des moyens préconisés pour rénover et « mettre aux normes » notre patrimoine, et plus communément les constructions préindustrielles, trahissent l’ignorance de ces bâtiments dont la physiologie est finalement très mal comprise. Dans ce numéro d’avril, des historiens et des architectes dénoncent la manière dont sont pensées la plupart des interventions actuelles qui, partant de postulats énergétiques inappropriés, annihilent l’extraordinaire potentiel de ce patrimoine qu’elles entendent soigner. Eux ont su mettre en œuvre avec succès des solutions, non seulement en s’adaptant à cette architecture mais en profitant surtout de ses ressources : amplifiant des effets habituellement considérés comme des nuisances, ils savent les transformer en atouts.
Maîtrisant parfaitement leur art, ils nous montrent cependant qu’envisager d’abord les problèmes environnementaux par la technique est une perspective à courte vue. Dans un éloge de l’inconstance thermique, ils nous invitent avant tout à savourer les « températures flottantes », et plus généralement à repenser nos modes de vie et les notions de confort.
Emmanuel Caille

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Parcours

» Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud 1 + 1 = 3, au minimum

Photographes

» Guillaume Bonnel. Relier pensée et paysage

Points de vue / Expos

» Rideau. Réflexions sur la réhabilitation de la tour Bois-le-Prêtre, Paris XVIIe

Concours

» Continuité/discontinuité. Quatre propositions pour l’auditorium de l’Institut de France.

Le dossier du mois

» Réhabilitation d'un immeuble rue de la Verrerie, Paris IVe
» Energétique du patrimoine

Innovations

» La levée de réserves assistée par ordinateur

Questions pro

» Architectes salariés, quelles pistes en dehors des agences ?

Réalisations

Publiés par d'a

» Versailles, le Grand Commun et l’esquive architecturale.
» Un mur vert de 150 mètres. Extension du musée San Telmo, San Sebastián
» Musée du Cinéma de Catalogne, Barcelone

Archives PDF

Le téléchargement des archives au format PDF est réservé aux membres inscrits possédant un abonnement au magazine papier.
Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
» Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud 1 + 1 = 3, au minimum
» Guillaume Bonnel, relier pensée et paysage
» Energétique du patrimoine

> L'Agenda

Juin 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
22 01 02 03 04 05 06
2307 08 09 10 11 12 13
2414 15 16 17 18 19 20
2521 22 23 24 25 26 27
2628 29 30     

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…